Comment est calculé le bonus par mon assurance auto ?

Les compagnies d’assurance ont également comme principe d’encourager les automobilistes à adopter une conduite responsable. À cet effet, elles ont mis en place un système de bonus envers les meilleurs conducteurs. Vous pouvez avoir une estimation de ce bonus grâce à un système de tarification déjà mis en place. Le coefficient que vous obtiendrez vous permettra de réduire votre prime d’assurance auto de moitié si vous n’avez fait aucun accident sur certaines années.

Le principe de fonctionnement du bonus assurance auto

Le bonus que l’assuré gagne annuellement lui est communiqué par son assureur via un échéancier que ce dernier lui envoie. Les bonus ainsi que les malus y sont détaillés. Dans le cas où l’assuré ne fait pas l’objet de sinistre dont il est responsable, il bénéficiera de 5% de bonus suivant l’échelle Coefficient de Réduction Majoration ou CRM. Le calcul du bonus assurance auto n’est pas compliqué car pour obtenir 50% de bonus, il vous faut respecter treize ans de prudence.

Si vous passez encore trois ans de plus que ces treize années sans faire d’accident, vous garderez votre bonus maximal sur trois ans. Les conducteurs qui utilisent leur voiture à des fins professionnelles jouissent d’un régime spécifique par rapport à l’utilisation de leur véhicule. À cet effet, leurs bonus augmentent plus vite contrairement à leurs malus.

La méthode de calcul du bonus

Vers la fin d’une période de douze (12) mois, plus précisément deux (02) mois avant que le contrat ait un an, l’assureur procède au calcul du bonus assurance auto. Si un sinistre survient alors après le dixième mois, le malus correspondant sera comptabilisé pour l’année suivante. Le bonus acquis par l’assuré sera conservé même s’il change de véhicule, ou de contrat ou d’assureur. Comme ces bonifications peuvent s’accumuler chaque année, il est envisageable d’obtenir un CRM ainsi plus de paiement de cotisations.

Tout conducteur possède un coefficient CRM 1 au moment de la souscription de son contrat assurance auto. Ce coefficient diminue de 5% chaque année à condition que le conducteur ne soit pas responsable d’un sinistre. Ainsi, à la deuxième année, il sera réduit à 0,95, puis à 0,90 à la troisième année. Il en est de même chaque année tant qu’il n’y a pas d’accident. Par exemple, une cotisation initiale de 500 €, l’année suivante, l’assuré ne s’acquittera que de 450 € quand son coefficient est réduit à 0,90. Il économisera ainsi 50 € en deux ans.

Comment faire pour éviter de perdre votre bonus ?

Le meilleur conseil à vous donner pour garder votre bonus est de rester prudent au volant et de respecter le Code de la route. Si un sinistre sans gravité survient, il est recommandé de passer à un accord à l’amiable. En effet, si le dégât est minime, le coût peut s’avérer moins important que la réduction de la prime d’assurance. En même temps, vous accumulez votre bonus annuel. Enfin, s’il vous arrive de prêter votre véhicule à un autre conducteur, il vous faut prendre les précautions nécessaires. Effectivement, en cas de survenance d’un accident, le malus s’applique sur votre compte et à celui du conducteur.

Quand peut-on résilier son assurance auto ?
Assurance auto : quels éléments dois-je comparer pour savoir si je suis bien couvert ?