Un locataire doit-il souscrire une assurance habitation ?

Bien plus qu’une simple obligation, l’assurance habitation locataire s’avère souvent indispensable pour réduire les frais de réparation en cas de sinistres causés au logement. Indispensable aussi bien pour le locataire que le bailleur, cette garantie possède quelques particularités à connaître avant la souscritption.

L’assurance habitation pour locataire : obligatoire ou non ?

Théoriquement, c’est-à-dire selon la législation, un locataire n’est pas obligé de souscrire à une assurance habitation locataire et pourtant, il peut bénéficier de nombreux avantages en le faisant. En effet, cette garantie permet de couvrir tous les dommages (incendie, dégâts des eaux, explosion…) qu’il aura engendrés à l’habitation. Si ce dernier ne souscrit pas d’assurance et qu’un incident survient, il devra payer l’ensemble des frais liés à la réparation des dégâts. Il peut même arriver qu’il soit contraint d’indemniser les voisins si le sinistre a causé des préjudices à leurs biens ou leur personne. Puisque rien ne garantit à un bailleur que le locataire aura les moyens de tout réparer en cas d’incident, il a intérêt de prévoir une clause obligeant ce premier à souscrire à une assurance habitation.

Défaut d’assurance : que peut faire le bailleur ?

Si l’obligation de souscrire à une assurance habitation locataire est mentionnée dans les clauses du bail, mais que le locataire n’a pas présenté son attestation, le bailleur a parfaitement le droit de résilier le contrat pour défaut d’assurance. Puisque la résiliation se présente souvent comme une procédure compliquée, le règlement du problème à l’amiable ou l’envoi d’une mise en demeure est à tenter avant toute démarche juridique. À défaut, il est également possible pour le bailleur de souscrire une assurance à la place du locataire. Dans ce cas, le montant des cotisations peut être récupéré par 1/12e chaque mois lors du payement des loyers.

Comment choisir l’assurance pour locataire ?

Face à la multitude d’offres d’assurance proposées sur le marché, trouver la bonne formule n’est pas toujours évident. Pour ne pas vous tromper, sachez qu’il est primordial de comparer plusieurs contrats avant de souscrire : prix, services, garanties, franchise… En utilisant un comparateur d’assurance en ligne, vous pourrez accélérer la recherche. Pensez également à vous renseigner sur les modalités de remboursement, de mise en jeu des garanties ou encore les délais de carence. Tous ces éléments peuvent influencer le montant des cotisations. C’est pourquoi il faut prendre le temps de les vérifier. Pour éviter un refus de mise en jeu des garanties, il est essentiel de savoir que certaines mesures de prévention sont à mettre en place dans l’habitation afin de réduire les risques de sinistres : détecteur de fumée, entretien des équipements et installations, etc.

Comment calculer le montant de mon capital mobilier à assurer ?