Colocation : quelle est la règle en matière d’assurance habitation ?

Avec les logements de moins en moins accessibles et les loyers très élevés, de nombreuses personnes, à l’instar des étudiants, sont séduites par la colocation. Cette pratique peut apporter de multiples avantages. Seulement, pour être couvert en cas de sinistre, il est nécessaire de souscrire à une assurance habitation.

Colocation : qui doit effectuer l’assurance habitation ?

Selon la loi, il suffit qu’une seule personne soit assurée contre les risques locatifs à savoir les dégâts des eaux, l’incendie, le vol… Toutefois, il est fortement conseillé que tous les colocataires soient assurés par la garantie responsabilité civile à travers une assurance colocation. Cette garantie peut prendre en charge tous les dommages matériels et corporels ou encore les préjudices qu’on pourrait causer à une tierce personne. Concrètement, l’assurance colocation sur maif.fr peut avoir trois formes. Dans la première, l’un des colocataires souscrit à une mutuelle au nom de la communauté et paie un contrat. C’est la solution la plus simple, mais qui requiert une plus grande responsabilité. Puis, dans la deuxième, tous les colocataires souscrivent individuellement leur propre assurance habitation. Cette forme est équitable étant donné que tout le monde paie sa juste part. Enfin, dans la troisième forme, c’est le propriétaire qui souscrit directement à l’assurance habitation.

Les différentes garanties pour une assurance colocation

En plus des garanties dégâts des eaux et responsabilité civile, les colocataires devraient aussi souscrire à une garantie dommages aux biens. Pour cela, il doivent évaluer tous leurs biens mobiliers respectifs. S’il existe de grandes différences de valeur, il est donc plus intéressant de se tourner vers la souscription d’une assurance individuelle. En outre, il existe également d’autres garanties facultatives dans la colocation assurance habitation qui peuvent enrichir le contrat. On peut citer une garantie vol ou cambriolage et une garantie protection juridique.

Que doit-on faire en cas de changement ou d’ajout de colocataire ?

Dans la colocation, il est possible d’y avoir un changement ou d’ajout de colocataire. Dans ce genre de situation, il faudrait informer immédiatement l’assureur. S’il n’existe qu’un seul contrat d’assurance colocation pour tous les colocataires, il faudrait dans ce cas procéder à une mise à jour du contrat dès l’arrivée du nouveau colocataire ou lors d’un départ. Après, si la mutuelle est individuelle, c’est à l’ancien colocataire de résilier son assurance et au nouveau d’en souscrire une. Par ailleurs, pour éviter les complications et les tensions inutiles, il est conseillé de choisir la formule assurance habitation en colocation qui convient à chacun.

Dans quels cas peut-on faire marcher son assurance responsabilité civile ?
Quelles couvertures comprend une assurance habitation ?